Egypte-Ethiopie, les eaux de la colère

Le Temps – juin 2013

L’Egypte bombe le torse, l’Ethiopie la dédaigne. Les deux font finalement la paix, une semaine plus tard. Une belle démonstration de la diplomatie par l’absurde sur le partage des eaux du Nil.  Jusqu’à récemment, ni le Caire, ni Addis-Abeba n’avait vraiment pris la peine d’aborder le sujet ensemble.

L’Egypte s’était octroyé tous les droits sur le fleuve par la grâce de vieux traités avec l’ancien colon britannique. L’Ethiopie, où le Nil prend sa source, a choisi, sans s’en référer aux pays en aval, de construire un méga-barrage, au risque d’affecter le cours du fleuve. Résultat, le conflit n’est pas prêt d’être réglé, tant le barrage éthiopien laisse de questions en suspens. Quel sera l’impact de cet ouvrage géant (le plus grand d’Afrique) sur le cours du fleuve ? Cela sera-t-il « gérable » pour l’Egypte et le Soudan, en aval ?

Dans deux ans, disent les autorités éthiopiennes, il sera temps de remplir le réservoir du barrage. Les vrais problèmes commenceront alors.

LeTemps.ch | Egypte-Ethiopie_ les eaux de la colèreLeTemps.ch | Egypte-Ethiopie_ les eaux de la colère

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s