Valse diplomatique au-dessus d’un barrage géant

Le Temps – Avril 2014

Depuis le premier coup de pelleteuse, il y a trois ans, la construction du Barrage de la Grande renaissance Ethiopienne sur le Nil Bleu n’en finit pas de crisper les relations entre Addis-Abeba et le Caire. Et pour cause, l’Egypte, en aval du fleuve, ne peut faire sans ces précieuses eaux dont l’usage leur a été accordé par de vieux traités signés avec l’ancien colon britannique. Jusqu’à ce que l’Ethiopie réclame son droit de jouir, elle aussi, de ce fleuve dont la source se trouve sur son territoire.

Un rapport commandité par les trois Etats riverains du Nil Bleu – Ethiopie, Soudan, Egypte – vient d’être dévoilé. Technique, le document souligne des insuffisances, ne remet pas en question l’ouvrage. Une nouvelle page s’ouvre-t-elle dans les relations entre l’Egypte et l’Ethiopie ?

LeTemps.ch | Barrage géant de la discorde sur le Nil BleuLeTemps.ch | Barrage géant de la discorde sur le Nil Bleu

Publicités

Le teff, la petite graine qui monte

pxLe Temps – Avril 2014

Le Teff, quasi inconnue hors d’Ethiopie, vaut de l’or ici. Cultivée aussi loin qu’une mémoire d’homme puisse s’en souvenir, cette céréale aime l’altitude et s’accommode autant des sécheresses que des trop-pleins de pluie. Mieux, ses graines minuscules concentrent des qualités nutritives exceptionnelles et sont dépourvues de gluten. De quoi séduire, au Nord, et commencer à doucement garnir les rayons des magazins bios.

Installé en Suisse depuis plus d’une décennie, le biologiste Zerihun Tadele crée, dans son laboratoire Bernois, de nouvelles variétés. Celles que les paysans éthiopiens cultiveront bientôt, sans craindre les vents des hauts-plateaux qui couchent et gâchent leurs récoltent. Reportage.

LeTemps.ch | Le teff, la petite graine qui monteLeTemps.ch | Le teff, la petite graine qui monte