La monnaie n’a quasiment plus aucune valeur au Somaliland (3/4)

Le Monde Afrique – décembre 2015

C’est l’un des reportages que j’ai pris le plus de plaisir à écrire. Sans doute du fait des contradictions dont le pays est pétri.

VD Monney changer

République autoproclamée indépendante qu’aucun Etat ne veut reconnaître, le Somaliland n’a que deux banques, possède une monnaie sans valeur et présente des taux d’analphabétismes records. Mais ses 3,5 millions d’habitants peuvent payer leurs factures et leurs dépenses quotidiennes par SMS

Voici l’histoire d’une économie unique, en marge du monde tout en étant totalement dépendant de l’extérieur.

Bienvenue au Somaliland, où la modernité côtoie le dénuement.

Publicités

Abdirashid Duale, le passeur d’or du Somaliland (2/4)

Le Monde Afrique – décembre 2015

Hargeisa, Somaliland (Déc. 2015) - Abdirashid Duale, le patron

Il s’en tient à son histoire, celle qui se mêle à l’épopée de son entreprise, et s’en écarte à peine. Pour être honnête, ce portrait d’Abdirashid Duale est loin d’être complet.

Je l’ai écrit avec l’impression d’avoir manqué quelque chose.

D’un autre côté, cette histoire qu’il a bien voulu livrer vaut son pesant d’or.

Abdirashid Duale n’était qu’un enfant quand les bombes ont mis le feu au Somaliland. Son père creusera le sillon de son succès dans ce drame. Quelques décennies plus tard, voici le fils à la tête d’une entreprise phare du continent africain. Au Somaliland, sans Dahabshiil, le pays n’est rien.

Le portrait d’Abdirashid Duale.

Somaliland : Berbera, un port au bout de l’attente (1/4)

Le Monde Afrique – décembre 2015

Le premier volet d’une série de quatre reportages pour Le Monde Afrique.

Au bout d’un ruban de goudron, le port de Berbera ronronne. Il faut l’imaginer plus grand, plus animé, plus équipé, pour saisir son potentiel. Alors, le Somaliland, un Etat que personne ne veut reconnaître malgré ses réussites dans une région qui n’en compte pas assez, pourra se développer à sa juste valeur.

Berbera, Somaliand (Déc. 2015) - Ali Hoor Hoor, l'influent mana

Berbera, Somaliland (Déc. 2015) – Ali Hoor Hoor, l’influent manager du port de Berbera d’où le pays exporte du bétail vers les pays du Golf. Le port est l’un des poumons économique du Somaliland. Vincent Defait

L’Ethiopie voisine pourra enfin y faire transiter une partie de ses importations, offrant au passage un joli pactole en taxes portuaires à un pays qui fonctionne avec un budget rabougri.

En attendant, ça coince. C’est dommage mais c’est ainsi.

Bonne lecture…

Mon reportage est accessible ici.