Somalie : les obstacles s’accumulent sur la route des élections

Le Monde Afrique – mai 2016

VD Mog beach7

Mogadiscio – 2013. Rare moment de détente dans une ville en état de siège. Vincent Defait

Résoudre un quart de siècle d’instabilité, des décennies d’affrontements entre clans incapable de s’entendre, des années de menaces islamistes et de dysfonctionnement étatique ne se fait pas en un jour. Les autorités de Mogadiscio le savent trop bien. La communauté internationale et les Somaliens de la diaspora, qui tiennent le pays à bout de bras financièrement, poussent le gouvernement du président Hassan Cheikh Mohamoud, élu en 2012 à la tête d’un Etat croupion, à tenir les délais : en août 2016, la Somalie doit organiser de nouvelles élections. Et un jour, peut-être, les 10 millions de Somaliens pourront enfin choisir leurs dirigeants. Avant, il faudra dépasser un certain nombre d’obstacles que je me suis efforcé de présenter dans cet article pour Le Monde Afrique.

 

Publicités

L’Ethiopie voit revenir des enfants adoptés devenus adultes

Médiapart – mai 2016

C’est l’histoire d’un « entre-deux » qu’ils ou elles s’efforcent de négocier. Beaucoup de celles (pas de jeunes hommes, curieusement) que j’ai rencontrées ne savaient pas grand chose de leurs origines éthiopiennes. Tout juste qu’elles sont nées ici, puis ont été adoptées et emmenées grandir aux Pays-Bas, en France, en Belgique, aux Etats-Unis…

Ca n’a l’air de rien, mais il y a plusieurs semaines de travail derrière cet article. J’ai pris le temps avec chacune pour tenter de comprendre ce qui les avaient poussé à (re)venir en Ethiopie. Certaines voulaient renouer avec une famille dont on leur avait dit qu’elle n’existait pas, d’autres s’imprégner d’un pays dont elles ne connaissent rien.

Aborder l’adoption inter-pays, c’est naviguer entre des législations internationales et des montagnes d’affect. La question des origines n’y échappe pas, surtout quand les parents et l’enfant n’ont pas la même couleur de peau. Pas toujours facile de saisir les non-dits, les ressentis. Dans cet article pour Médiapart (en español aqui), j’ai essayé de donner la parole à des adultes qui, chacune à leur manière, négocient un « entre deux » cultures.

Orphelinat de SOS Enfants Ethiopie près d'Addis-Abeba

Environ d’Addis-Abeba, 2014. Dans un orphelinat géré par une association française. Vincent Defait

 

Mes photos pour La Croix

La Croix – avril 2016

Une fois n’est pas coutume, on m’a demandé d’illustrer avec mes photos le reportage d’un confrère de passage à Addis-Abeba. Alors voici mes clichés de jeunes entrepreneurs éthiopiens pour ce papier titré « Voyage dans les incubateurs d’Addis-Abeba ». A lire ici.

LC photos - startups-1

LC photos - éco-2

 

Et puis, celui-ci, consacré plus largement à l’économie du géant de la Corne de l’Afrique (avec lequel je ne suis pas entièrement d’accord). A lire ici.