« Kazenchis se tait le dimanche » trace son chemin en librairie.

Merci à ceux qui ont dégainé leur téléphone pour m’envoyer les photos ci-dessous, que j’ajoute à mesure que je les reçois. Je suis terriblement flatté que des libraires fassent une petite place pour le livre sur leurs tables ou dans leurs rayons, en France, en Suisse et même en Italie. Pourvu que ça dure !

Petite satisfaction personnelle : parmi d’autres retours positifs, celui-ci de l’une des librairies parisiennes Gibert Jeune, qui a eu un « coup de coeur » pour « Kazenchis » et présente le livre avec un joli mot d’accompagnement que je reproduis ici :

« Les retrouvailles d’anciens amis révèlent les fractures et douleurs de l’Éthiopie contemporaine. Où quand la petite histoire rencontre la grande dans style vivant et à fleur de peau. »

Librairie Folies d’encre, Montreuil.
Librairie Gibert Jeune, Paris.


Et le top : un libraire (ou un client ?) de la librairie Géosphère, à Montpellier, a emporté le livre… en Éthiopie.