Qui suis-je

English version below.

Journaliste.
Dans la Corne de l’Afrique, installé à Addis-Abeba de 2011 à 2016.

Un peu moins journaliste depuis mon installation en Inde, en décembre 2016. J’écris toujours, mais différemment. Mon premier roman paraîtra aux Éditions Cambourakis au printemps 2019. Il y est beaucoup question d’Éthiopie.

Ce blog contient la plupart des reportages (textes et photos) que j’ai réalisé pour la presse française et suisse lors de mon séjour dans la Corne de l’Afrique, entre 2011 et 2016.

Pour le reste :

Après près de cinq ans au quotidien l’Humanité à couvrir l’actu scientifique, je me suis installé en Côte d’Ivoire, d’où j’ai pu découvrir, en partie, l’Afrique de l’Ouest. Pas assez longtemps, hélas. Puis deux ans et demi à Genève, en Suisse, où je me suis essayé à la TV (France 24). De juin 2011 à décembre 2016, j’ai vécu dans la « Nouvelle Fleur » (Addis-Abeba) d’où j’ai travaillé pour plusieurs médias en langue française. Dans le désordre : Le Monde Afrique, Médiapart, L’Humanité, Le Temps, Ouest-France, Libération, la revue XXI, Marianne, Alternatives Internationales, AFP, Le Soir…

Côté « communication« , j’ai travaillé sur une brochure pour le bureau UNICEF de Côte d’Ivoire en 2009, puis sur un long reportage au Mali pour le CYMMIT (International Maize and Wheat Improvement Center) en novembre 2012. De bien belles expériences que j’espère pouvoir réitérer.

Histoire de ne pas m’ennuyer, j’ai décroché un Master en Media, Communications and Public Relations avec l’Université de Leicester, UK, au bout de deux ans d’études à distance, entre 2013 et 2015.

Depuis 2017, je travaille en tant que rédacteur/éditeur indépendant. Cela me laisse suffisamment de temps pour me consacrer à divers projets d’écriture.

—-

I worked as a journalist for about 14 years, as staff of the French newspaper l’Humanité (science reporter), then as a freelancer in West Africa, in Geneva and in the Horn of Africa. I worked for many outlets (Médiapart, Le Monde Afrique, L’Humanité, Le Temps, la revue XXI, Ouest-France, Alternatives Internationales…).

In December 2016, I moved to New Delhi, India, where I keep on writing but no longer as a reporter.

I also worked as communication professional. In June 2009, I helped producing brochure for the UNICEF country office of Ivory Coast. In November 2012, I produced a long story (text and photos) in Mali for the CYMMIT (the International Maize and Wheat Improvement Center). Both were great experiences that I hope to repeat.

In July 2015, I completed a MA in Media, Communications and Public Relations with the University of Leicester (part-time, distance learning).

Publicités

Articles récents

La contestation monte, l’Ethiopie vacille

Médiapart – octobre 2016

Par où commencer ? Par le fait que publier ce post en ligne m’a pris des heures, qu’il m’a fallu installer un VPN pour contourner l’énorme filtrage de l’internet éthiopien, que l’internet mobile est coupé dans la capitale depuis une semaine, comme dans le reste du pays depuis des mois.

VD Ireecha 2016-4.jpg

Ethiopie, oct 2016 – A Bishuftu, des hommes creusent à la recherche de corps, au lendemain d’Ireecha, la fête traditionnelle Oromo. La veille, des dizaines de personnes ont chuté dans un fossé et sont mortes asphyxiées après que la police a tenté de disperser la foule.

L’Ethiopie vit donc en état d’urgence depuis le dimanche 9 octobre.

Et après ? Que répondre à ces étudiants et ces paysans que la peur d’être arrêté ou tué n’empêche plus de manifester ?

Un monde bascule, écrivais-je dans le post précédent. C’était à propos d’un train chinois, construit pour remplacer un train français. Le véritable basculement, violent et massif, est surtout social et politique.

J’ai fait de mon mieux pour aider à en saisir les nuances dans cet article pour Médiapart.

 

 

  1. Un train chinois pour booster l’économie éthiopienne Laisser une réponse
  2. Des français pour évaluer l’impact du futur plus grand barrage d’Afrique Laisser une réponse
  3. Le climat de violences en Ethiopie fait douter les investisseurs Laisser une réponse
  4. Dans les rues d’Addis Abeba, on salue avec prudence le geste du marathonien éthiopien Laisser une réponse
  5. Ethiopie : un marathonien devient icône politique Laisser une réponse
  6. L’iconoclaste d’Afrique Laisser une réponse
  7. Ethiopie contre Erythrée, l’interminable querelle de deux frères ennemis Laisser une réponse
  8. De l’Ethiopie à la Zambie, le parcours contrarié de jeunes migrants qui rêvaient d’Afrique du Sud Laisser une réponse