L’iconoclaste d’Afrique

Revue XXI – été 2016

XXI UNE

 

La première fois que j’ai entendu Ali Mufuruki parler, il donnait une conférence au cours de laquelle il a achevé le héros africain Kwame Nkrumah et réduit en bouillie le panafricanisme – une figure et un rêve intouchables sur le continent. Encore moins face à huit chefs d’Etats africains, actuels ou anciens.

XXI p2Six mois plus tôt, apprendrai-je plus tard, il avait dépecé le récit de « l’Afrique émergente » qui réjouit le continent depuis un paquet d’années. Plutôt surprenant pour un homme d’affaires.

Il m’a fallu plusieurs semaines pour le convaincre de me laisser le suivre chez lui, en Tanzanie, dans son bureau de Dar es Salaam et son village d’enfance Bwanshoni. Le résultat – son portrait – est publié dans le numéro d’été de la revue XXI.

———–

Il n’existe pas de lien vers l’article et je ne mets pas de pdf en ligne, délibérément. Pour se procurer la revue, il faut se rendre dans une (bonne) librairie ou la commander sur le site http://www.revue21.fr/

 

Si vous avez besoin d’une vraie bonne raison pour acheter ce numéro, sachez qu’il y a une BD de Joe Sacco dedans. Eh ouais.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s